St Martin, Lausanne

A Palace for the Urban Poor

location: Lausanne, Switzerland

year: 2015

type: open international competition

area: 6.500 m2

client: FLCL fondation lausannoise pour la construction de logements

 

team: Arabella Masson, Csaba Tarsoly, Lluís Juan Liñan

The ultimate aim of the proposal is to create a palace for the disadvantaged, a building that stands out for the values of society it represents.

As if it would be to support the social purpose of the building, aiming to overcome solitude in its broadest sense, the first urbanistic statement is to highlight the park named “of the Solitude” at the back of the plot. By choosing a non-contiguous configuration, the new building allows the park to overcome its isolation and reach out to the city, down to the St-Martin Street.

The program is organized in a single compact building and is entirely self-sufficient. The roof space is used for agricultural production and maintained by the inhabitants. The harvest is distributed between the residents of the building or the Soupe Populaire.

The architecture encourages the collective participation of its inhabitants in order to promote integration and create a constructive and positive atmosphere within the building.

L’objectif ultime de la proposition est de créer un palais pour les désavantagé, un bâtiment qui se distingue pour les valeurs de société il représente.

Comme pour soutenir la vocation sociale du bâtiment, visant au final à vaincre la solitude dans son sens le plus large, le premier geste d’implantation urbaine est celui de mettre en valeur le parc nommé «de la Solitude», à l’arrière de la parcelle. En optant pour un ordre non contigu, le nouvel immeuble permet au parc de sortir de son isolement et de descendre jusqu’à la rue St-Martin pour tendre la main à la ville.

Le programme est organisé en un seul bâtiment compact et fonctionnant de manière entièrement autonome. Le toit est aménagé en espace de production agricole, entretenu par tous et dont les aliments récoltés se distribuent aux habitants de l’immeuble ou à la Soupe Populaire.

L’architecture pousse donc la participation collective des usagers pour favoriser l’intégration et créer une ambiance constructive et positive au sein de l’immeuble.